Les enfants et l’hypnose

  • Auteur/autrice de la publication :

L’hypnose pour les enfants

L’hypnose pour les enfants fonctionne avec les mêmes leviers que celle pour les adultes. Nous parlons ici d’hypnose à but thérapeutique, l’hypnose ericksonienne. Le but de cette pratique est de connecter le sujet à une partie inconsciente la plus profonde, pour lui faire vivre une expérience toute particulière. L’inconscient, c’est cette partie de nous qui gère tous les automatismes qui échappent parfois à notre partie consciente (peurs irraisonnées, angoisses, addictions, phobies…) et qui peuvent parfois nous embêter. L’objectif est de travailler vers une meilleure compréhension de soi et de recadrer ou décadrer, la représentation de la difficulté ou du problème. On peut aussi travailler sur la neutralisation ou la déprogrammation de certains automatismes. Dans ce travail avec l’hypnose, l’enfant reste l’acteur principal de son changement, tout en gardant une dimension ludique

L’hypnose et les enfants : comment ça marche ?

Plus ils sont jeunes, plus les enfants peuvent avoir une attention limitée. La séance d’hypnose va donc se dérouler en « fractionné », sous forme de multiples jeux, exercices et outils développant l’imaginaire. L’essentiel est de faire évoluer l’enfant vers son objectif et non celui de ses parents. Voici les multiples techniques que je peux utiliser en tant qu’ hypnothérapeute ou hypnotiseur selon l’enfant : le dessin, les contes, les exercices corporels, des jeux d’imitations, de projection, des exercices de respiration avec des plumes, des legos, de la pâte à modeler…

Le but est de garder l’attention de l’enfant et lui faire prendre conscience de ses ressentis et de ses émotions. J’ai un objectif précis dans tout ce que je propose à l’enfant, et cet objectif est en constante adaptation.

De plus, il faut différencier les capacités de concentration et d’abstraction selon l’âge de l’enfant. Je ne propose pas le même type de technique à un enfant de 5, de 9 ou à un ado de 13 ans.

L’hypnose et les enfants : quelles pathologies ?

Voici quelques champs d’action sur lesquels on peut travailler en hypnose :

– Énurésie
– Encoprésie
– Confiance et estime de soi
– Peurs, phobies et angoisses
– Sommeil
– Canalisation des émotions (colère, peur, joie, tristesse)
– Concentration, troubles de l’attention
– Troubles alimentaires
– Psychotraumatismes ( harcèlement, violences subies)

Cette liste peut être complétée par de nombreux objectifs personnels et adaptés à l’enfant.

Souvent, un travail thérapeutique complémentaire d’ordre familial est proposé aux parents et à la fratrie.